Parrainer

Un acte de solidarité et de partage

Parrainage individuel

Parrainer, et tout particulièrement un enfant, est une action concrète, efficace et durable. Il s’agit ainsi d’aider sans assister, de soutenir sans rendre dépendant.

Selon votre sensibilité et vos moyens, nous vous proposons d’exprimer vos éventuelles préférences en fonction de la tranche d’âge, du sexe, de la scolarité ou du contexte familial de votre futur filleul(e). Si vous n’avez pas d’idée bien précise ou si vous ne souhaitez pas vous prononcer, nous serons ravis de vous conseiller en fonction notamment du caractère d’urgence de nos dossiers en attente.

Pour quel budget ?

Nous suggérons une trentaine d’euros par mois :

– 28€ pour une nonne ou un moine

– 30€ pour un enfant scolarisé ou une personne âgée

– 35€ pour un enfant pensionnaire ou une famille

– 37€ pour un étudiant ou un artiste du TIPA.

 

Quelles sont les modalités de paiement ?

Idéalement, vous pouvez mettre en place à partir de votre compte bancaire un virement automatique avec la périodicité de votre choix (mensuelle, bimestrielle, trimestrielle…).

Veuillez noter que nous ne proposons pas le prélèvement bancaire, vous gardez ainsi la maîtrise des versements.

Le paiement par chèque reste évidemment une option possible.

Une fois le premier versement effectué, nous vous communiquons les coordonnées du correspondant en charge de votre filleul(e) et l’informons de votre parrainage.

Vous pouvez nous remettre votre don de préférence par chèque, à l’ordre de SolHimal (en indiquant au dos : «DON POUR __, REF __»). Les dons, au même titre que l’argent versé au titre du parrainage sont également déductibles de vos impôts. Ils seront inclus dans la somme globale du reçu fiscal annuel.

Nous vous conseillons d’informer votre filleul(e) de votre don et ce à quoi il est destiné (nous ne transmettons pas ce genre d’informations lors des transferts d’argent).

Les dons sont transférés en même temps que l’argent versé au titre du parrainage, soit 3 fois par an.

Parrainage individuel

Parrainer, et tout particulièrement un enfant, est une action concrète, efficace et durable. Il s’agit ainsi d’aider sans assister, de soutenir sans rendre dépendant.

Selon votre sensibilité et vos moyens, nous vous proposons d’exprimer vos éventuelles préférences en fonction de la tranche d’âge, du sexe, de la scolarité ou du contexte familial de votre futur filleul(e). Si vous n’avez pas d’idée bien précise ou si vous ne souhaitez pas vous prononcer, nous serons ravis de vous conseiller en fonction notamment du caractère d’urgence de nos dossiers en attente.

Pour quel budget ?

Nous suggérons une trentaine d’euros par mois :

– 28€ pour une nonne ou un moine

– 30€ pour un enfant scolarisé ou une personne âgée

– 35€ pour un enfant pensionnaire ou une famille

– 37€ pour un étudiant ou un artiste du TIPA.

 

Quelles sont les modalités de paiement ?

Idéalement, vous pouvez mettre en place à partir de votre compte bancaire un virement automatique avec la périodicité de votre choix (mensuelle, bimestrielle, trimestrielle…).

Veuillez noter que nous ne proposons pas le prélèvement bancaire, vous gardez ainsi la maîtrise des versements.

Le paiement par chèque reste évidemment une option possible.

Une fois le premier versement effectué, nous vous communiquons les coordonnées du correspondant en charge de votre filleul(e) et l’informons de votre parrainage.

Vous pouvez nous remettre votre don de préférence par chèque, à l’ordre de SolHimal (en indiquant au dos : «DON POUR __, REF __»). Les dons, au même titre que l’argent versé au titre du parrainage sont également déductibles de vos impôts. Ils seront inclus dans la somme globale du reçu fiscal annuel.

Nous vous conseillons d’informer votre filleul(e) de votre don et ce à quoi il est destiné (nous ne transmettons pas ce genre d’informations lors des transferts d’argent).

Les dons sont transférés en même temps que l’argent versé au titre du parrainage, soit 3 fois par an.

Parrainage COLLECTIF

Parrainer une structure vous permet une plus grande souplesse de versement de votre participation.Cette formule vous dégage également de toute contrainte : aucune correspondance n’est nécessaire. La structure s’engage à vous faire parvenir des rapports bisannuels afin de vous tenir informé de la vie de l’établissement.

Parrainer une structure vous permet une plus grande souplesse de versement de votre participation.Cette formule vous dégage également de toute contrainte : aucune correspondance n’est nécessaire. La structure s’engage à vous faire parvenir des rapports bisannuels afin de vous tenir informé de la vie de l’établissement

 

Présentation des 4 structures :

Tibetan Institute of Performing Arts

Le Tibetan Institute of Performing Arts est un institut culturel pionnier fondé en 1959 par Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï-lama. Ce dernier – alors contraint de s’exiler en Inde du fait de l’occupation du gouvernement chinois – a décidé de créer cet institut qui existait déjà au Tibet pour contrer la menace d’extinction de la culture traditionnelle

tibétaine. Le TIPA a ainsi pour mission première de préserver et promouvoir l’ensemble du patrimoine musical et les arts tibétains ancestraux lui étant associés : la musique, l’opéra, la danse ou encore le théâtre sont donc au cœur des enseignements de l’institut. Aujourd’hui, le TIPA est une institution très dynamique ayant déjà formé des centaines d’artistes qui la font rayonner tout autour du globe. 

Dossier complet ici

 

KHARI GOMPA

Le monastère d’origine se trouve dans la province de l’U-Tsang, au sud du Tibet, près de Shelkar Dzong. Ce monastère fut construit il y a plusieurs siècles puis fut détruit et laissé à l’abandon. La réincarnation du fondateur, Khari Rinpoche répondit aux sollicitations des habitants de la région pour le reconstruire. Celui-ci devint une nonnerie qui comptait une dizaine de nonnes à l’origine et environ 90 nonnes au moment de l’invasion du Tibet par la Chine. La nonnerie du Tibet existe toujours et entretient des liens privilégiés avec le Khari Gompa du Népal. Elle est actuellement dirigée par une jeune nonne. En 1959, la répression grandissante menée par les Chinois à l’encontre des religieux tibétains conduit Khari Rinpoche et une dizaine de nonnes à quitter le Tibet pour s’installer à Thamo, au Népal car le lieu était agréable et calme, propice à la méditation et aux autres pratiques du bouddhisme.

Dossier complet ici

 

La Manasarovar Academy 

Cette académie créée il y a plus de vingt ans est une école privée au service des enfants les plus pauvres qui ne pourraient accéder autrement à l’instruction. Elle porte le nom du lac Manasarovar – symbole de la femme dans la culture tibétaine – et hommage rendu aux deux fondatrices de l’école.La Manasarovar Academy ne cesse de prôner les vertus de l’éducation, convaincue que cette dernière est l’un des principaux socles du développement et de la lutte contre la pauvreté. Par la transmission d’un large éventail de connaissances et de savoir-être, l’école offre à ses élèves la possibilité d’accéder à un avenir meilleur tout en leur permettant de développer une confiance en eux-mêmes et en leurs capacités.

Dossier complet ici

 

Conscience Primary School

La Conscience Primary School a été fondée par Passang Dhondup Lama né dans le district de Rasuwa au Népal. Ce dernier a pu bénéficier durant son enfance du parrainage d’un australien, ce qui lui a permis de poursuivre sa scolarité dans le secondaire. Il a ensuite choisi d’étudier la sociologie et l’économie à l’université de Tribhuvan. Après avoir travaillé comme directeur d’un orphelinat et comme directeur des opérations au sein de la Fondation des enfants de l’Himalaya, Passang a décidé de réaliser son rêve : offrir une éducation de qualité aux enfants défavorisés de l’Himalaya et principalement à ceux de la région du Langtang dont il est originaire. Son rêve s’est concrétisé par la création en 2013 de la Conscience Primary School dont il a financé une partie sur ses biens personnels et l’autre avec l’aide d’une organisation allemande.

Dossier complet ici

 

Parrainer une structure vous permet de choisir vous-même le montant de votre participation avec seulement un minimum de 15€ par mois.

Votre parrainage sera utilisé pour le fonctionnement de l’établissement : frais de scolarité des élèves, salaires des enseignants, repas quotidiens, soins médicaux, équipements scolaires,…. ainsi qu’au financement des projets annuels (spectacles, ateliers, conférences…)

 

Quelles sont les modalités de paiement ?

Idéalement, vous pouvez mettre en place à partir de votre compte bancaire, un virement automatique avec la périodicité de votre choix (mensuelle, bimestrielle, trimestrielle…). Veuillez noter que nous ne proposons pas le prélèvement bancaire, vous gardez ainsi la maîtrise des versements.

Le paiement par chèque reste évidemment une option possible.

Parrainage COLLECTIF

Parrainer une structure vous permet une plus grande souplesse de versement de votre participation.Cette formule vous dégage également de toute contrainte : aucune correspondance n’est nécessaire. La structure s’engage à vous faire parvenir des rapports bisannuels afin de vous tenir informé de la vie de l’établissement.

Parrainer une structure vous permet une plus grande souplesse de versement de votre participation.Cette formule vous dégage également de toute contrainte : aucune correspondance n’est nécessaire. La structure s’engage à vous faire parvenir des rapports bisannuels afin de vous tenir informé de la vie de l’établissement

 

Présentation des 4 structures :

Tibetan Institute of Performing Arts

Le Tibetan Institute of Performing Arts est un institut culturel pionnier fondé en 1959 par Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï-lama. Ce dernier – alors contraint de s’exiler en Inde du fait de l’occupation du gouvernement chinois – a décidé de créer cet institut qui existait déjà au Tibet pour contrer la menace d’extinction de la culture traditionnelle

tibétaine. Le TIPA a ainsi pour mission première de préserver et promouvoir l’ensemble du patrimoine musical et les arts tibétains ancestraux lui étant associés : la musique, l’opéra, la danse ou encore le théâtre sont donc au cœur des enseignements de l’institut. Aujourd’hui, le TIPA est une institution très dynamique ayant déjà formé des centaines d’artistes qui la font rayonner tout autour du globe. 

Dossier complet ici

 

KHARI GOMPA

Le monastère d’origine se trouve dans la province de l’U-Tsang, au sud du Tibet, près de Shelkar Dzong. Ce monastère fut construit il y a plusieurs siècles puis fut détruit et laissé à l’abandon. La réincarnation du fondateur, Khari Rinpoche répondit aux sollicitations des habitants de la région pour le reconstruire. Celui-ci devint une nonnerie qui comptait une dizaine de nonnes à l’origine et environ 90 nonnes au moment de l’invasion du Tibet par la Chine. La nonnerie du Tibet existe toujours et entretient des liens privilégiés avec le Khari Gompa du Népal. Elle est actuellement dirigée par une jeune nonne. En 1959, la répression grandissante menée par les Chinois à l’encontre des religieux tibétains conduit Khari Rinpoche et une dizaine de nonnes à quitter le Tibet pour s’installer à Thamo, au Népal car le lieu était agréable et calme, propice à la méditation et aux autres pratiques du bouddhisme.

Dossier complet ici

 

La Manasarovar Academy 

Cette académie créée il y a plus de vingt ans est une école privée au service des enfants les plus pauvres qui ne pourraient accéder autrement à l’instruction. Elle porte le nom du lac Manasarovar – symbole de la femme dans la culture tibétaine – et hommage rendu aux deux fondatrices de l’école.La Manasarovar Academy ne cesse de prôner les vertus de l’éducation, convaincue que cette dernière est l’un des principaux socles du développement et de la lutte contre la pauvreté. Par la transmission d’un large éventail de connaissances et de savoir-être, l’école offre à ses élèves la possibilité d’accéder à un avenir meilleur tout en leur permettant de développer une confiance en eux-mêmes et en leurs capacités.

Dossier complet ici

 

Conscience Primary School

La Conscience Primary School a été fondée par Passang Dhondup Lama né dans le district de Rasuwa au Népal. Ce dernier a pu bénéficier durant son enfance du parrainage d’un australien, ce qui lui a permis de poursuivre sa scolarité dans le secondaire. Il a ensuite choisi d’étudier la sociologie et l’économie à l’université de Tribhuvan. Après avoir travaillé comme directeur d’un orphelinat et comme directeur des opérations au sein de la Fondation des enfants de l’Himalaya, Passang a décidé de réaliser son rêve : offrir une éducation de qualité aux enfants défavorisés de l’Himalaya et principalement à ceux de la région du Langtang dont il est originaire. Son rêve s’est concrétisé par la création en 2013 de la Conscience Primary School dont il a financé une partie sur ses biens personnels et l’autre avec l’aide d’une organisation allemande.

Dossier complet ici

 

Parrainer une structure vous permet de choisir vous-même le montant de votre participation avec seulement un minimum de 15€ par mois.

Votre parrainage sera utilisé pour le fonctionnement de l’établissement : frais de scolarité des élèves, salaires des enseignants, repas quotidiens, soins médicaux, équipements scolaires,…. ainsi qu’au financement des projets annuels (spectacles, ateliers, conférences…)

 

Quelles sont les modalités de paiement ?

Idéalement, vous pouvez mettre en place à partir de votre compte bancaire, un virement automatique avec la périodicité de votre choix (mensuelle, bimestrielle, trimestrielle…). Veuillez noter que nous ne proposons pas le prélèvement bancaire, vous gardez ainsi la maîtrise des versements.

Le paiement par chèque reste évidemment une option possible.

ils ont besoin de vous :

témoignages :

FOIRE AUX QUESTIONS

De plus en plus, avec l’accès à l’éducation, les jeunes Tibétains nés en exil parlent l’anglais qu’ils apprennent dès la maternelle. Quant aux plus âgés, beaucoup d’entre eux se débrouillent surtout lorsqu’ils ont une activité de commerce. Enfin, rares sont les Tibétains venus du Tibet vers les années 1960/1970 qui parlent, écrivent et comprennent l’anglais. Il en est de même pour les Népalais (Népalais ou Népalais d’origine tibétaine) parrainés par SolHimal qui font souvent partie de la première génération de leur famille à être scolarisés.

Ne vous étonnez donc pas, si votre filleul(e) n’est pas en mesure de correspondre seul(e) avec vous, de recevoir des courriers avec différentes écritures.

Ce sont donc nos responsables (responsable parrainage dans les camps de réfugiés, dans les écoles, dans les villages, dans les monastères, dans les maisons de personnes âgées…) ou des amis ou voisins des filleuls qui vont aider ces derniers dans la rédaction de leur courrier. Ne vous étonnez pas non plus si l’orthographe de leur nom diffère parfois : l’alphabet tibétain et népalais étant différents du nôtre, les noms sont transcrits suivant leur prononciation.

Il a fallu un certain temps aux Peuples de l’Himalaya pour comprendre notre besoin à nous, occidentaux, de correspondre, car cette «coutume» n’était pas de mise dans les traditions ancestrales. C’est pourquoi votre patience et votre indulgence seront peut-être nécessaires et nous vous en remercions par avance.

N’hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez un quelconque problème de correspondance. Mieux informés, nous pourrons alors intervenir.

Les Tibétains n’ont pas de nom de famille : leur nom est composé de deux prénoms sans rapport avec ceux de leurs parents, c’est pourquoi il est important de toujours préciser dans vos courriers les références que nous vous indiquons, car beaucoup portent les mêmes « noms ».

Les Népalais d’origine tibétaine n’ont pas à vrai dire de noms de famille, la plupart portent le nom de l’ethnie à laquelle ils appartiennent (Sherpas, Tamangs, Gurungs, …). Les Népalais quant à eux ont en général un nom de famille, ou le nom de leur ethnie.

Vous pouvez envoyer vos lettres par mail, elles seront transmises à votre filleul(e) par le responsable qui y a accès. Pensez à bien indiquer le nom de l’enfant, ses références et son numéro d’admission s’il en a un.

Votre filleul(e) vous répondra certainement par courrier, l’accès au mail étant encore limité. Par contre, la plupart des étudiants ont une adresse Internet « personnelle », n’hésitez pas à leur demander. Mieux encore beaucoup sont sur WhatsApp ou messenger et nombre de parrains communiquent avec leurs filleuls de cette manière.

Nous vous le conseillons. L’adresse de votre filleul vous ayant été indiquée, il vous suffit de mentionner ses coordonnées telles qu’elles vous ont été indiquées dans votre dossier de parrainage (pas de suppression, ni d’ajouts).

En anglais. Une liste de traducteurs bénévoles est à votre disposition ou vous pouvez utiliser un traducteur sur internet. Un langage simple et vrai est le meilleur des langages.

L’association effectue 3 transferts par an sur la base des comptes arrêtés à fin avril, fin août et fin décembre. C’est pourquoi il est essentiel que votre parrainage soit payé d’avance (exemple : au plus tard début janvier pour le mois de janvier si vous payez mensuellement, début janvier pour les mois de janvier à mars si vous payez trimestriellement, etc...) 

Vous pouvez nous remettre votre don de préférence par chèque, à l’ordre de SolHimal (en indiquant au dos : «DON POUR __, REF __»). Les dons, au même titre que l’argent versé au titre du parrainage sont également déductibles de vos impôts. Ils seront inclus dans la somme globale du reçu fiscal annuel.

Nous vous conseillons d’informer votre filleul(e) de votre don et ce à quoi il est destiné (nous ne transmettons pas ce genre d'information lors des transferts d’argent).

Les dons sont transférés en même temps que l’argent versé au titre du parrainage, soit 3 fois par an.

Sachez avant tout qu’il n’y a aucune garantie que le colis arrive et que le temps d’acheminement peut être extrêmement long. Pour éviter les pertes, voici quelques conseils pratiques :

 - Dimensions maximales du paquet : hauteur 6 cm / largeur : 19 cm / Longueur : 36 cm

Au-delà le destinataire devra payer pour le stockage du paquet.

 - Poids : moins de 2 kg

Au delà : les tarifs postaux sont très élevés

 - Modalités d’envoi : Le suivi de colis n’est pas applicable au Népal, mais l’est en Inde.

 - Adresse : Utiliser l’adresse qui vous a été indiquée. N'oubliez pas de mentionner le nom de votre filleul et ses coordonnées. Et si possible le numéro de téléphone de la structure destinataire.

      => Exemple pour un filleul dont les coordonnées commencent par SOL :

SolHimal - Saraswati Organisation Nepal

Nom du filleul, SOL...

GPO Box No. 6808

Boudhanath, Kathmandu

NEPAL                                          

Recipient’s phone number : 00977 1 XXXXXXX

 

 - Douanes : Le formulaire de déclaration de douane CN23 doit être complété en 4 exemplaires et de préférence en anglais et de manière très lisible, puis insérée dans une pochette transparente collée sur le colis.

Le formulaire comme la pochette sont disponibles au bureau de poste. Il est cependant plus aisé de compléter le formulaire CN23 à domicile sur le site du Service Public :

              www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/R31247

 - Objets interdits à l’envoi au Népal : fibres synthétiques, appareil photo, montres et pièces détachées, roulement à bille, clous de girofle, cardamome et cannelle.

 

 - Évitez d’apposer des timbres de collection sur les paquets ou les lettres.

 

Si vous avez des amis qui se rendent en Inde ou au Népal.

Demandez-leur de remettre à votre filleul vos cadeaux. Si vos amis ne se rendent pas à l’endroit où se trouve votre protégé, contactez-nous afin que nous vous donnions les coordonnées de notre relais sur place qui se chargera d’acheminer votre colis.

Pourquoi ne pas lui poser la question directement ? Sinon écoutez la voix de votre cœur et offrez ce que vous pensez. Cependant voici quelques indications :

- peluches pour les petits, crayons de couleurs, feutres, stylos, livres de coloriage, etc ...

- des habits : pantalons, pulls, K-way chaussures. Pour ces dernières, demandez à votre filleul de vous dessiner son pied sur une feuille de papier.

- brosse à dents, gant de toilette, peigne anti-poux, mouchoirs tissu, torchons de cuisine, ...

- livres et comics en anglais

- Enfin, une photo de vous sera toujours appréciée.

SolHimal organise des voyages ou des missions en Inde et au Népal. A cette occasion nous pouvons également transporter votre paquet.

 

Cependant nous conseillons de privilégier un don va l’association, l’argent est remis à votre filleul ou ses parents ou son responsable qui lui achètera ce dont il a besoin. Notre directrice peut se charger de ces achats et vous envoyer une photo du filleul avec les cadeaux achetés.

Quelle joie pour votre filleul(e) et sa famille de pouvoir vous rencontrer !

Vous pourrez alors découvrir le milieu dans lequel il vit et mieux comprendre sa culture et l’histoire de son peuple. Toutefois, si vous voyagez à titre individuel, n’oubliez pas d’informer au moins 2 mois avant votre départ les responsables sur place, afin de les prévenir de votre arrivée. Cette démarche vous évitera d’arriver en période de congés scolaires où votre filleul(e) pourrait être absent (visites familiales).

Attention également au délai pour le visa indien (environ 10 jours) ; le visa népalais pouvant être obtenu à l’arrivée au Népal !

N’oubliez pas si vous souhaitez séjourner dans les camps de réfugiés en Inde, un permis spécial, le PAP, est obligatoire, et doit être demandé 4/5 mois avant au ministère des Affaires Intérieures du gouvernement Indien à Delhi. SolHimal peut se charger de cette démarche contre paiement d’un forfait.

Si vous ne désirez pas partir seul, vous pouvez rendre visite à votre filleul(e) dans le cadre d’un voyage organisé par l’association pour les parrains (information dans nos news ou sur notre site Internet).

Votre filleul(e) quitte l’école, le monastère, le camp auquel nous apportons une aide.

- S’il poursuit des études, nous mettons tout en oeuvre pour assurer un suivi et vous permettre de continuer votre parrainage avec cet enfant.

- S’il quitte définitivement l’école pour travailler ou rester à la maison, nous vous proposons un nouveau dossier d’enfant à parrainer, sauf si vous souhaitez continuer à aider sa famille.

Vous pouvez vous acquitter de votre parrainage de façon bimestrielle, quadrimestrielle, semestrielle ou annuelle. La mise en place d’un virement permanent est le moyen le plus sûr et le plus pratique. Il vous suffit d’en faire la demande à votre banque en lui adressant le formulaire ci-joint ou vous avez également la possibilité de nous faire un virement permanent en ligne.

Nous vous rappelons que vous êtes le seul à pouvoir apporter des modifications à votre virement permanent (changement de montant, de périodicité ou d’arrêt).

Selon la loi fiscale actuellement en vigueur, 66% du montant total de vos dons sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de votre montant imposable. Pour bénéficier de cette déduction, un reçu fiscal annuel regroupant tous vos dons versés au titre du parrainage vous sera envoyé chaque année entre mars et avril.

Le transfert des parrainages a lieu sur la base des comptes arrêtés au 30 avril, 31 août et 31 décembre. Aussi, est-il impératif pour notre association que vous soyez à jour dans vos paiements, sachant que le parrainage est payable d’avance et que tout retard de votre part pénalise les bénéficiaires.

Seule votre sensibilité pourra vous guider dans ce choix. Sachez cependant que, contrairement à une idée reçue très répandue, les filles ne sont pas scolairement défavorisées par rapport aux garçons. A l’heure actuelle, d’avantage de filles que de garçons sont aujourd’hui parrainés via l’association.

A vous de choisir, en fonction du pays qui vous tente le plus, en particulier si vous souhaitez rendre visite à votre filleul(e).

L’association prélève 14% pour les frais de gestion sur les sommes versées au titre du parrainage et 3% sur celles versées au titre des dons. La part du parrainage versée directement à votre filleul(e) varie en fonction de sa situation :

- Pour les enfants scolarisés dans les écoles sans pensionnat, la famille perçoit une allocation parrainage fixe à chaque transfert, et le solde des parrainages est soit versé à l’école pour ses frais de fonctionnement, soit affecté au fonctionnement de certaines infrastructures, soit au financement de petits projets.

- Pour les enfants scolarisés à Katmandou dans nos écoles partenaires, l’argent est versé à l’établissement. Les parents s’acquittent du complément.

- Pour les enfants scolarisés dans une école avec laquelle nous n’avons pas de convention de parrainage ou pour les étudiants : votre parrainage est versé entièrement à la famille ou à l’étudiant, qui doit s’acquitter des frais de scolarité.

- Pour les moines, l’argent est versé au monastère.

- Pour les personnes âgées vivant en maison de retraite, l’argent est versé à leur structure d’accueil. Si elles habitent encore chez elles, l’argent leur est versé entièrement.

Dans tous les cas, cela vous est précisé sur la Carte Parrainage que vous recevrez.

Il n’y a pas de durée fixe et, bien sûr, vous pouvez arrêter quand vous le souhaitez. Cependant, un délai de 2/3 mois est nécessaire pour que nous retrouvions un autre parrain. Afin qu’il n’y ait pas d’interruption dans le parrainage, nous vous demandons de nous prévenir par tout moyen à votre convenance, au moins 2 mois à l’avance, de votre intention d’arrêter. Nous faisons toujours notre possible pour qu’un arrêt ne nuise pas à la situation de votre filleul. C’est pourquoi, quelle que soit votre situation, nous comptons sur vous pour nous en aviser le plus tôt possible.

Si vous aviez opté pour un règlement par VP, nous vous rappelons que vous êtes le seul à pouvoir y apporter des modifications /changement de montant ou de périodicité, arrêt, …).