Découvrir le bas Mustang

La voie d’accès entre l’Inde et le Tibet passe par la vallée de la Kali Gandaki et le stratégique district du Mustang. Le Haut-Mustang reste une zone protégée du tourisme et peu accessible. Le Bas-Mustang dont le chef-lieu est Jomson est une région peuplée essentiellement par l’ethnie Thakali, une des 22 ethnies du Népal qui vivent dans la région de Marpha. Située dans cette vallée qui mène au Tibet. Cette population a fait l’objet d’étude d’anthropologues, particulièrement sur leur capacité d’adaptation aux changements de leurs environnements sociaux, religieux, économiques et politiques.

La vallée de la Kali Gandaki, une des plus belles vallées du Népal, est parcourue par les pèlerins et les marchands transportant du sel et les denrées indispensables à dos de mules. À partir de Jomsom, la terre aride et ventée évoque certaines régions du Tibet. Les massifs de l’Annapurna et du Dhaulagiri dominent le parcours.

Dans cette vallée reculée du massif de l’Annapurna, se trouve le camp de réfugiés tibétains de Tsérok où Solhimal apporte son aide depuis 1996 ainsi que le village de Lupra, dissimulé entre Jomsom et Kagbeni, à l’écart des sentiers de trekking.  Les paysages sont époustouflants et l’accueil des populations locales très chaleureux. Le village de Lupra, près du sanctuaire de Muktinath (3802 m), est parvenu à garder intacte son authenticité et une grande part de ses croyances chamanistes pré-bouddhistes : la religion Bön.