Découvrir Kathmandu et le Solokhumbu

Un séjour qui vous permettra de découvrir Kathmandu et de vous rendre dans le Solokhumbu hors des sentiers battus. Le programme tient compte des rencontres entre les participants et leurs filleuls. Nous ferons preuve de souplesse, comme d’habitude. Voici les grandes lignes du séjour, et ce programme sera complété avec les noms des écoles à visiter, au fur et à mesure des inscriptions de nos parrains à ce voyage :

–   la rencontre avec votre filleul(e), dans son école et, si possible, avec sa famille.

–   La visite de Kathmandu et ses quartiers Boudhanath, Swayambhunath, Patan, Thamel, Asan Tole …

–   Découverte du Solokhumbu : à partir de Lukla un trek pour découvrir et voir des paysages magnifiques, suivre un circuit pédestre qui vous permettra aussi d’aller à la rencontre du peuple sherpa en passant par Phakding, Jorsale, Namche Bazar et également Syangboche, Khunde, Khumjung. La visite du Sagarmatha National Park Museum,  les monastères Khari Gonpa, Thame et d’autres souvenirs inoubliables.

Situé sur les contreforts de l’Himalaya, le site de la Vallée de Kathmandu a été inscrit au patrimoine mondial comme un site unique. Cette vallée est le berceau du Népal, habitée par un peu plus d’un million et demi d’habitants.

Le Solokhumbu est un district qui se trouve à l’Est du Népal. La partie Nord de cette région est délimitée par la chaîne de l’Himalaya et se trouve au pied de l’Everest ou Sagarmatha en népalais « la montagne dont la tête touche le ciel » ou Chomolungma en tibétain « la déesse mère de la terre » à plus de 8.848m d’altitude qui en fait le plus haut sommet du monde que vous pourrez voir durant le trek que nous vous proposons sur le chemin traditionnel qui mène à Thamo, dans des paysages grandioses et des forêts de rhododendrons – plus rares sont les léopards des neiges et les pandas rouges. Le Solokhumbu est la région d’implantation des sherpas, ethnie venue de la province du Kham, dans l’Est du Tibet. Etabli au pied du mont Everest, les sherpas vivent principalement de l’élevage et de la culture des patates. De tout temps ils ont sillonné les pistes du Toit du Monde pour commercer avec leurs cousins du Tibet. Si la fermeture des frontières dans les années cinquante a mis fin à cette activité, ils ont pu se reconvertir et devenir les indispensables assistants des expéditions d’alpinistes. Aujourd’hui, trois quarts des hommes travaillent dans le trekking ou l’himalayisme. La région se caractérise par la présence d’une superbe architecture des villages, et de monastères dont l’influence dépasse largement les crêtes de l’Himalaya.

Trek de difficulté moyenne, accessible à toute personne en bonne condition physique.