• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Dolpo 2017

Trek au Dolpo 2017



Kaigaon - Dolpo 2017

Basa 2017

Un beau document proposé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal.


Retour au Népal - février/mars 2017

DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

L'école de Thuman - Népal

Présentation du projet
et début du chantier



Reconstruction de l'école de Thuman



La nouvelle école de Thuman

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Témoignage séisme au Népal
Image aléatoire
Galerie

Chantier d’août 2019 à Dehra Dun - Inde


du 06 au 30 août 2019
pour l’aménagement de l’espace de jeux de l’école Chenrezig School.

Si vous souhaitez participer à ce projet comme bénévole, ou proposer vos compétences de paysagiste, de maçon pour la réalisation de ce chantier, n’hésitez pas à vous préinscrire et/ou prendre contact avec SolHimal au 03 88 27 33 00 ou par courriel : projets@solhimal.org pour de plus amples renseignements
 
 
Rss Kamal Karki, 11 ans, scolarisé à Basa, district du Solukhumbu
Kamal Karki est un jeune Népalais de bientôt 12 ans dont la famille vit à Basa, un village situé dans le district du Solukhumbu au Népal.

Le district du Solukhumbu est situé à l’est du pays dans la zone de Sagarmatha. Pour se rendre à Basa, il faut prendre un bus à Katmandou qui après une journée de route arrive à Jiri où la route carrossable se termine. Il faut ensuite marcher pendant cinq à six jours. Il est également possible de prendre un petit avion sur une ligne intérieure Katmandou-Phaplu et 12 heures (ou 2 jours) de marche sont ensuite nécessaires pour rejoindre le village.

Les grands-parents paternels de Kamal Karki, des fermiers, sont originaires de Basa, alors que ses grands-parents maternels, également fermiers, viennent du village voisin de Sotang. Ses parents se sont mariés en 2009. Son père a bénéficié d’une scolarité jusqu’en classe V (CM2) et sa mère jusqu’en classe III (CE2). Son père est fermier et accessoirement porteur. Sur un petit terrain, il cultive des légumes (épinard, moutarde) et des céréales (millet, maïs). Sa mère est femme au foyer et aide son mari aux travaux agricoles. La récolte assure à la famille son approvisionnement alimentaire pour une dizaine de mois environ. Ils possèdent en outre 2 boeufs, 3 chèvres et quelques poules.

La famille de Kamal Karki se compose de 5 personnes :
- Lila Karki, son père, né en 1988,
- Bhagawati Karki, sa mère, née en 1993,
- Kamal Karki, votre filleul, né le 25 juin 2007. Il est en classe IV (CM1) à la Padma Kanya Lower Secondary School de Basa,
- Kale Karki, son grand-père, né en 1952,
- Basuki Karki, sa grand-mère, née en 1958.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé, à l’exception du grand-père qui est asthmatique et la grand-mère qui souffre d’arthrite. La famille vit dans une demeure traditionnelle (durement touchée lors du tremblement de terre de 2015) faite de pierre et de bois, composée d’une seule pièce très sommairement équipée, et dont seule l’électricité est à payer, soit 50 roupies népalaises* par mois (0,50 euros). Les dépenses essentielles (nourriture, vêtement, santé....) se montent à environ 250 rs (2,50 euros) par mois.

Le revenu de la famille est constitué de ce que gagne le père dans son activité de porteur, soit 300 rs (3 euros) par mois en moyenne. Ce revenu est insuffisant pour subvenir aux besoins élémentaires de toute la famille et à la scolarité de votre filleul. Ses frais de scolarité sont dérisoires pour l’instant mais vont augmenter avec chaque passage en classe supérieure. De plus, ses parents ont été contraints d’emprunter 20.000 rs (200 euros) en 2010, montant qui reste entièrement à rembourser à ce jour.

Votre parrainage sera remis aux parents de Kamal Karki et les déchargera d’un grand souci. Il permettra à votre filleul d’envisager la suite de sa scolarité dans de bonnes conditions.

Kamal Karki est un garçon doux, franc et sociable, quoiqu’un peu timide. Il a obtenu de bons résultats scolaires puisqu’il est classé 5ème sur 19. Après l’école, il aime jouer au volley-ball. Il dit vouloir devenir enseignant plus tard.

Vous correspondrez en anglais avec votre filleul par l’intermédiaire des responsables de Basa Foundation.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 01/04/19