• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Dolpo 2017

Trek au Dolpo 2017



Kaigaon - Dolpo 2017

Basa 2017

Un beau document proposé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal.


Retour au Népal - février/mars 2017

DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

L'école de Thuman - Népal

Présentation du projet
et début du chantier



Reconstruction de l'école de Thuman



La nouvelle école de Thuman

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Témoignage séisme au Népal

Chantier d’août 2019 à Dehra Dun - Inde


du 06 au 30 août 2019
pour l’aménagement de l’espace de jeux de l’école Chenrezig School.

Si vous souhaitez participer à ce projet comme bénévole, ou proposer vos compétences de paysagiste, de maçon pour la réalisation de ce chantier, n’hésitez pas à vous préinscrire et/ou prendre contact avec SolHimal au 03 88 27 33 00 ou par courriel : projets@solhimal.org pour de plus amples renseignements
 
 
Rss Dorjee Namgyal, Tibétain de 51 ans, vivant dans un camp de réfugiés à Delhi
Dorjee Namgyal est un Tibétain de 51 ans qui vit dans le camp de Majnu-Ka-Tilla, à Delhi, un camp particulièrement insalubre, situé entre une rivière très polluée, la Yamuna, et une route à grande circulation.

Ses parents étaient des fermiers originaires de Chamdo dans la province de l’U-Tsang (actuelle Région Autonome du Tibet). En 1959, suite à l’invasion chinoise, ils prirent la route de l’exil et trouvèrent refuge à Manali dans l’état de l’Himachal Pradesh, au nord-ouest de l’Inde. Ils y furent employés à la construction des routes indiennes comme la plupart des réfugiés tibétains à cette époque.

C’est à Delhi, où s’était ensuite installée sa famille, qu’est né Dorjee Tamang, en 1967. Depuis la mort de ses parents, il vit seul, sans relation avec les quelques autres membres de sa famille installés aussi en Inde. Il souffre de tuberculose depuis de longues années et sa santé déficiente l’a empêché de travailler de façon régulière. Sans aucune source de revenu, il a eu et continue à avoir régulièrement recours à la mendicité pour satisfaire ses besoins essentiels. Sans demeure fixe, il vit dans des refuges de fortune.

Dans cette situation difficile, son état de santé empirant encore, les responsables du camp ont sollicité Solhimal pour lui trouver une aide extérieure.

Votre parrainage sera d’un très grand secours pour Dorjee Namgyal. Il lui permettra de connaître une vieillesse digne et à l’abri du besoin.

Malgré ses difficultés physiques et économiques, Dorjee Namgyal reste un homme au grand coeur toujours compatissant face aux épreuves que traversent les autres.

Vous correspondrez avec Dorjee Namgyal en anglais par l’intermédiaire de le secrétaire parrainage du camp.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 31/12/18