• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Dolpo 2017

Trek au Dolpo 2017



Kaigaon - Dolpo 2017

Basa 2017

Un beau document proposé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal.


Retour au Népal - février/mars 2017

DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

L'école de Thuman - Népal

Présentation du projet
et début du chantier



Reconstruction de l'école de Thuman



La nouvelle école de Thuman

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Témoignage séisme au Népal

Nous recherchons



● Marmites - fait-tout de grandes capacités

Si vous avez des marmites (fait-tout) de grandes capacités dont vous voulez vous débarrasser, nous les remettrons à une association « amie » de Strasbourg qui en a grand besoin.

Merci de prendre contact avec SolHimal au 03 88 27 33 00 ou par courriel : projets@solhimal.org
Par avance toute l’équipe de SolHimal vous remercie
 
 
Rss Pema Rinzin, Tibétain de 17 ans à Pokhara
Pema Rinzin est un jeune Tibétain de de 17 ans dont la famille vit dans les montagnes du Mustang, au nord du Népal. Il est scolarisé en classe VIII (4ème) à la SOS High School de Pokhara, la deuxième ville du pays.

Le Mustang est un ancien royaume de culture tibétaine annexé par le Népal. Il s’agit d’une région reculée où les conditions de vie sont difficiles. Cependant, depuis 2009, une route permet de faire le trajet Pokhara-Beni-Marpha en bus et simplifie ainsi le transport des marchandises et des personnes.

Ses grands-parents paternels et maternels sont des fermiers et éleveurs semi-nomades originaires de Trangku et Bawa, des villages du district de Ngari, dans la province de l’U-Tsang au Tibet (actuelle Région Autonome du Tibet). Suite à l’invasion chinoise de 1959, ils prirent la route de l’exil en 1970 et gagnèrent le haut Mustang et poursuivirent leur activité d’éleveurs de yaks.

Ses parents se sont mariés en 1994. Aucun d’eux n’a eu la chance de pouvoir bénéficier d’une scolarité. Son père est éleveur semi-nomade. Sa mère est femme au foyer et aide son mari à nourrir le bétail. Etant donné le manque d’infrastructure scolaire, les parents de votre filleul avaient confié leur fille aînée à une tante vivant dans le camp de réfugiés de Tserok, dans le district du Bas Mustang. Après un bref séjour dans une école locale, Pema Rinzin commença lui aussi sa scolarité au camp de Tserok. Comme la plupart des enfants du camp, il la poursuivit ensuite à l’école de Mount Kailash du camp de Tashi Palkhiel, à proximité de Pokhara. Il vient d’entrer cette année à la SOS High School de Pokhara.

La famille de Pema Rinzin se compose de 5 personnes :
- Dhabla, son père, né en 1968,
- Lhamo Tseten, sa mère, née en 1971,
- Karma Lhamo, sa soeur aînée, née en 1995. Elle est en classe XII (terminale) à la Mont Kailash School de Katmandou,
- DechenTsomo, sa deuxième soeur, née en 2000. Elle est en classe IX (3ème) à la Srongsten Bhrikuti School de Katmandou,
- Pema Rinzin, votre filleul, né le 19 septembre 2001. Il est pensionnaire en classe VIII (4ème) à la SOS High School de Pokhara.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé à l’exception du père qui, souffre du foie et suit un traitement à base d’herbes médicinales. Ses parents ont un mode de vie nomade, vivant dans un tente en laine de yak. Les dépenses de base (nourriture, santé, habillement) se montent à 4.000 roupies népalaises* (40 euros) par mois. Les frais de scolarité des soeurs de votre filleule sont de 10.000 rs (100 euros) et les siens de 5.500 (55 euros). Pema Rinzin était parrainé mais sa marraine a ét contrainte d’interrompre son aide en début d’année.

Le revenu de la famille est constitué de la vente de 2 ou 3 tête de bétail par an, soit 14.000 rs (140 euros) par mois en moyenne. Ce revenu est tout à fait insuffisant pour assumer les dépenses courantes et les frais de scolarité de votre filleul, en particulier avec l’interruption de son parrainage. C’est pourquoi un soutien extérieur est désormais indispensable.

Votre aide sera remise directement à l’école de Pema Rinzin et soulagera ses parents d’un grand souci. Il permettra à votre filleul d’envisager la suite de ses études dans de bonnes conditions.

Jeune garçon droit, un peu timide, Pema Rinzin est aussi un bon élève : il s’est ainsi classé 5ème sur 40 lors des dernières évaluations. Sa matière préférée est le tibétain. Après les cours, il aime jouer au football et lire. Il voudrait devenir amchi (médecin tibétain).

Vous correspondrez avec lui en anglais par l’intermédiaire du bureau du camp de Tashi Palkhiel.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 09/11/18