• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Dolpo 2017

Trek au Dolpo 2017



Kaigaon - Dolpo 2017

Basa 2017

Un beau document proposé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal.


Retour au Népal - février/mars 2017

DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

L'école de Thuman - Népal

Présentation du projet
et début du chantier



Reconstruction de l'école de Thuman



La nouvelle école de Thuman

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Témoignage séisme au Népal

Deux annonces



● Marmites - fait-tout de grandes capacités

Si vous avez des marmites (fait-tout) de grandes capacités dont vous voulez vous débarrasser, nous les remettrons à une association « amie » de Strasbourg qui en a grand besoin.

Merci de prendre contact avec SolHimal au 03 88 27 33 00 ou par courriel : projets@solhimal.org
Par avance toute l’équipe de SolHimal vous remercie
 
 
Rss Dechen Wangmo, semi-orpheline de 17 ans
Dechen Wangmo est une jeune Tibétaine semi-orpheline de 17 ans dont la famille vit à Dhorpatan. Ce village, où se trouve le camp de Norziling, premier camp de réfugiés tibétains créé au Népal par la Croix-Rouge suisse, est situé au centre-ouest du pays, sur la route du Dolpo, à 3 jours de marche de la petite bourgade de Beni. Loin de toutes infrastructures, il n’est pas relié à l’électricité. De plus, l’hiver est si rude à Dhorpatan que beaucoup de familles viennent passer cette période à des altitudes plus clémentes. Dechan Wangmo est scolarisée en classe X (2de) à la Hermann Gmeiner High Shool de Delhi où elle est hébergée par sa tante.

Ses grands-parents paternels étaient des éleveurs semi-nomades originaires de Yakra, un village du Kham (partie du territoire tibétain incorporé à la Chine). Suite à l’invasion chinoise de 1959, sa grand-mère et son fils (le père de votre filleule) prirent la route de l’exil en 1960 et trouvèrent refuge à Dhorpatan, gagnant leur vie comme fermiers.

Ses grands-parents maternels, éleveurs nomades eux-aussi, viennent de Tewa, dans le district de Ngari de la province de l’U-Tsang (actuelle région Autonome du Tibet). Ils quittèrent leur pays en 1960 pour s’installer aussi dans le camp de Dhorpatan.

Ses parents se sont mariés en 1984. Aucun d’eux n’avait eu la chance de pouvoir bénéficier d’une scolarité. Le père de votre filleule, Sonam Wangdak, est malheureusement décédé en 2004, alors que votre filleule était toute jeune. Sa mère est fermière, cultivant des pommes de terre. Elle possède en outre 2 vaches et quelques poules.

La famille de Dechen Wangmo se compose de 5 personnes :
- Tsering Youdon, sa mère,
- Namgyal Tsewang, son frère, né en 1989. Il est instituteur à l’école du camp,
- Dolma Tsekyi, sa soeur, née en 1991. Elle est réceptionniste dans un petit hôtel à Katmandou,
- Dechen Wangmo, votre filleule, née le 6 juillet 2000. Elle est en classe X (2de) à la Hermann Gmeiner
High School de Delhi,
- Paldon, sa tante.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé. Ils vivent dans une maison du camp, dotée de 2 pièces sommairement meublées. Seule l’électricité est à leur charge, soit 250 roupies népalaises* par mois (3 euros). Les dépenses de base (nourriture, vêtements, santé) représentent 4.300 rs par mois (43 euros) auxquelles s’ajoutent 4.800 rs (48 euros) de frais de scolarité pour votre filleule.

Le revenu de la famille est constitué de la vente de quelques denrées agricoles, soit 2.200 rs par mois (22 euros) et du salaire d’instituteur du frère de Dechen Wangmo, 6.000 rs (60 euros) par mois. Ce que gagne sa soeur lui permet à peine de payer son loyer et de subvenir à ses besoins essentiels. Pendant plusieurs années, la tante de Dechen Wangmo, chez laquelle elle vit, a pris en charge une bonne partie de ses frais de scolarité. Elle n’est malheureusement désormais plus en mesure de le faire. Le revenu de la famille se révèle maintenant tout à fait insuffisant pour assurer la poursuite des études de Dechen Wangmo dans de bonnes conditions. C’est pourquoi les responsables du camp ont sollicité Solhimal pour essayer de lui trouver une aide extérieure.

Votre parrainage sera d'une grande aide pour Dechen Wangmo, assurant la pérennité de sa scolarité malgré la situation difficile de sa famille.

Dotée d’un grand coeur, déterminée, Dechen Wangmo est aussi une bonne élève. Elle s’est ainsi classé 7ème lors des dernières évaluations. Les matières scientifiques sont ses préférées. Elle voudrait devenir médecin.

Vous correspondrez en anglais avec Dechen Wangmo par l’intermédiaire de Mr Tashi Norbu, secrétaire parrainage du camp de Tashi Palkhiel. Situé près de Pokhara, c’est par ce camp que transite l’argent des parrainages des filleul(e)s originaires de celui de Dhorpatan.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 27/03/18