• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Un beau document proposé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal.

https://www.youtube.com/watch?v=w_ZXq9Zuok8&feature=youtu.be
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2017

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
 
Rss Tsering Sangmo Nagarkoti, 15 ans, étudie dans le Langtang
Tsering Sangmo Nagarkoti est une jeune népalaise de 15 ans qui vit avec sa famille vit à Timure, un village situé dans le district de Rasuwa dans le parc national du Langtang, à environ 150 kilomètres au nord de Katmandou, la capitale du Népal et à proximité de la frontière tibétaine.

Le Langtang est resté à l’écart des grandes vagues de tourisme en raison de sa situation géostratégique non loin de la frontière tibétaine. Jusqu’en 2012, il fallait 2 jours pour s’y rendre depuis Katmandou. En 2012, le gouvernement népalais a construit une piste depuis le Tibet jusqu’au gros bourg de Shabru Besi et il y a désormais des bus qui peuvent faire le trajet Kathmandu-Sharbu Besi-Timuré en 1 jour. Une route est aujourd’hui en construction depuis Katmandou : elle rejoindra directement Timure où s’est ouvert en 2015 le plus gros poste frontière avec le Tibet.

Par ailleurs, depuis 2013, un grand projet hydroélectrique, mis en place par une compagnie privée népalaise et réalisé par des travailleurs chinois, est en construction dans cette région. Ce projet devrait être terminé d’ici 6 ans. Il doit permettre d’amener l’eau de 2 torrents jusqu’à Tatopani où se trouve la centrale, grâce à un tunnel de 6 km de long percé dans la montagne.

Ses grands-parents paternels et maternels sont des fermiers originaires de Khaidi, un village voisin de Timure. Ses parents se sont mariés en 1988. Aucun d’eux n’a eu la chance de pouvoir être scolarisé. Son père est fermier : sur un terrain de 15 ares, il cultive des céréales (maïs et orge) et des légumes (pommes de terre, tomates, haricots...). Malheureusement, son état de santé diminue beaucoup son activité. Sa mère est femme au foyer. Elle trouve aussi parfois à s’employer pour charger et décharges les camions au nouveau poste frontière. Ils possèdent par ailleurs quelques poules.

La famille de Tsering Sangmo Nagakoti se compose de 6 personnes :
- Pema Tsering Nagarkoti, son père, né en 1969,
- Nanggang Tamang, sa mère, née en 1974,
- Karsang Nagarkoti, son frère aîné, né en 1991. Il a gagné le Tibet et y a ouvert un petit restaurant,
- Passang Nagarkoti, son deuxième frère, né en 1994. Il travaille dans le chantier hydroélectrique,
- Tsering Sangmo Nagakoti, votre filleule, née le 20 avril 2002. Elle est en classe X (2de) à l’école de Dhunche, le chef-lieu du district,
- Phuntsok Nakarkoti, son petit frère, né en 2003. Il est pensionnaire en classe VI (6ème) à la Marsyangdi Boarding School de Katmandou. Il bénéficie d’un parrainage via Solhimal.

Si les enfants jouissent d’une bonne santé, ce n’est pas le cas des parents. Le père de votre filleule souffre des reins et doit faire de fréquents séjours à Katmandou pour son traitement. Sa mère a de l’asthme et a perdu la vision d’un de ses yeux. Ils vivaient à Khaidi, dans une maison de pierre et bois jusqu’en avril 2015 quant le tremblement de terre, particulièrement violent dans le Langtang, a détruit leur habitation. Ils ont alors trouvé refuge à Timure, y construisant une sorte de cabane en tôle et contreplaqué. Seule l’électricité est à leur charge, soit 800 roupies népalaises* par mois (8 euros). Les dépenses essentielles (nourriture, vêtement,..) se montent à 6.000 rs (60 euros) mensuelles auxquelles il faut ajouter 5.000 rs (50 euros) de frais médicaux pour le père. Considérant la situation de la famille, les parents de Tsering Sangmo Nagarkoti n’ont rien à payer pour sa pension cette année. Toutefois, l’année prochaine elle sera obligée de louer une chambre à Dhunche. Votre filleule était parrainée, mais sa marraine a été contrainte d’interrompre son aide il y a quelques mois.

Le revenu de la famille est constitué de la vente de quelques denrées agricoles et de ce que gagne la mère en travaillant sur le parking du poste frontière, soit 8.000 rs (80 euros) par mois en moyenne. Ce revenu, aléatoire, est tout à fait insuffisant pour subvenir aux besoins essentiels de toute la famille et payer les frais de scolarité de votre filleule. C’est ainsi que ses parents sont souvent contraints d’emprunter auprès de membres de leur famille..

Votre parrainage sera d’une très grande aide pour les parents de Tsering Sangmo Nagarkoti. Il lui permettra de poursuivre ses études dans de bonnes conditions.

Dotée d’un bon caractère, disciplinée et active, votre filleule est aussi une bonne élève. Sa matière préférée est le Népalais. Elle aime aussi beaucoup lire. Elle voudrait devenir enseignante.

Vous correspondrez en anglais avec votre filleule par l’intermédiaire du responsable parrainage de la région du Langtang au sein du bureau Solhimal de Katmandou.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 09/01/18