• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2017

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Ngawang Dickyi "A", nonne de 34 ans au monastère de Khari Gompa
Ngawang Dickyi « A » est une nonne tibétaine de 34 ans qui demeure au Khari Dhogon Gadhen Tenphal Ling, une nonnerie traditionnelle tibétaine située dans le village de Thamo au pied de l’Everest, dans la région du Solukhumbu, à l’Est du Népal.

Wangmo, de son nom laïque, est née le 6 avril 1983 dans le village de Gara situé dans le district de Tingri dans la province de l’U-Tsang (aujourd’hui Région Autonome du Tibet). Elle est originaire d’une famille de fermiers. Son père Lobsang et sa mère Tsamchoe cultivaient l’orge et pendant la saison estivale, ils emmenaient leurs troupeaux dans les pâturages en altitude. Sa mère est morte en 2001 mais le reste de sa famille vit toujours à Gara. Elle est constituée de 6 personnes :

- Lobsang, son père, né en 1943,
- Tenzin Phuntsok, son frère, né en 1974. Marié, il est agriculteur,
- Sonam, sa belle sœur, née en 1975,
- Kelsang Dorjee, son neveu, né en 2000,
- Namdol, sa nièce, née en 2005,
- Passang Choeying, son deuxième neveu, né en 2009.

Sur le petit lopin de terre qui leur appartient, ils cultivent des légumes (pommes de terre, salades, petits pois..). Ils élèvent aussi quelques têtes de bétail : 3 vaches, 4 yaks, 30 chèvres et un cheval.

Wangmo manifesta très tôt son attrait pour la vie religieuse, mais comme l’éducation religieuse au Tibet est extrêmement réglementée par les Chinois, elle ne pouvait rentrer dans un monastère au Tibet. Elle rejoignit donc de sa propre volonté, à l’âge de 11 ans, la nonnerie du Khari Gompa, au Népal, où elle prononça ses vœux en prenant un nouveau nom, comme le veut la tradition bouddhiste, pour devenir Ngawang Dickyi.

Tout au long de ces années, elle a beaucoup travaillé à l’acquisition des connaissances nécessaires pour devenir une nonne accomplie : étude du tibétain, de l’anglais, de la philosophie et des rituels du bouddhisme tibétain. Elle a une bonne connaissance de l’écriture tibétaine. Elle passe beaucoup de temps en méditation. Elle est maintenant tout à fait intégrée au sein de la communauté. Elle réside la plupart de temps à la nonnerie sauf pendant deux mois de l’année -les 2 mois les plus froids- où elle se rend avec d’autres nonnes à Katmandou ainsi que dans le sud de l’Inde pour effectuer des pèlerinages et pour suivre les enseignements dispensés par des grands maîtres du bouddhisme.

Votre parrainage sera versé au Khari Gompa pour les besoins de votre filleule et pour le fonctionnement général de la modeste nonnerie: réhabilitation des cellules des nonnes, amélioration des repas, achat des vêtements, médicaments et couvertures pour les nonnes.

Ne maîtrisant pas suffisamment l’anglais, vous recevrez des nouvelles de votre filleule par l’intermédiaire du responsable parrainage de la nonnerie, Geshe Tenzin Dhargyal, avec qui vous pourrez correspondre par mail
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 26/10/17