• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2017

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Tenzin Thinley, semi-orphelin, en 1ère année de licence à Pokhara
Tenzin Thinley est un jeune Tibétain de 21 ans qui vit avec sa famille vit dans le camp de réfugiés de Tashi Palkhiel, situé à 7 kms de Pokhara, la seconde ville du Népal. Après avoir fait ses études secondaires à Katmandou, la capitale, il est désormais en première année de licence de lettres au Lakecity College de Pokhara.

Ses grands-parents paternels étaient des éleveurs semi-nomades originaires de Bongpa Kepyang, un village situé à l'ouest du Tibet dans le district de Ngari de la province de l'U-Tsang (actuelle Région Autonome du Tibet). En 1959, suite à l'invasion chinoise, ils s'enfuirent du Tibet pour se réfugier au Mustang, un ancien royaume de culture tibétaine annexé par le Népal. Son grand-père, membre de la résistance tibétaine, combattit l’envahisseur chinois depuis cette région. Cependant en 1961, le Népal, sous la pression des Chinois, désarma les résistants tibétains. En 1963, sa famille paternelle quitta le Mustang pour s’installer à Hyangja, dans le camp de Tashi Palkhiel, un camp créé par la Croix Rouge Suisse.
Les grands-parents maternels de Tenzin Thinley étaient des fermiers originaires de Nangchen Khampa, un village situé dans la province du Kham (partie du territoire tibétain aujourd'hui incorporé à la Chine). Ils prirent la route de l’exil en 1965, et s'installèrent à Dhorpatan, le premier camp de réfugiés tibétains au Népal situé sur la route du Dolpo, au nord du pays. Quelques années plus tard, ils rejoignirent le camp de Tashi Palkhiel.

Les parents de Tenzin Thinley sont tous les deux nés dans le camp de Tashi Palkhiel mais n’ont jamais été scolarisés. Son père fut envoyé dans un monastère pendant quelques années, mais quitta la vie monastique pour se marier. Ce dernier,Tsering Gyamtso, épousa Tsering Yangchen en 1990. En 2005 ils divorcèrent et chacun d'eux se partagea la garde des 4 enfants : les deux aînés furent pris en charge par le père et les deux cadets par la mère. Les parents de votre filleul faisaient du commerce ambulant d’artisanat tibétain pendant la saison touristique sur les routes des treks, un travail saisonnier dépendant du tourisme.
Malheureusement, le père, qui souffrait de graves problèmes gastriques, est décédé en 2008 et la mère a récupéré ses 2 aînés. Elle poursuit son petit commerce d’artisanat.

La famille de Tenzin Thinley se compose de 5 personnes :
• Tsering Yangchen, sa mère, née en 1968,
• Dolma Tsering, sa sœur aînée, née en 1992. Elle est partie en Europe en début 2017,
• Tenzin Thinley, votre filleul, né le 18 janvier 1996. Il est en 1ère année de licence de lettres au Lakecity College de Pokhara,
• Tsamchoe Dolma, sa sœur cadette, née en 1998. Elle est en 1ère année de licence de Gestion Hôtelière à Pokhara. Elle bénéficie d‘un parrainage via Solhimal
• Tenzin Yeshi, son petit frère, né en 2002. Il est scolarisé en classe VIII (4ème) à la SOS High School de Pokhara. Il bénéficie d’un parrainage propre à son école.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé. Ils vivent au sein du camp dans une maison de 2 pièces sommairement meublées. Le loyer est de 2.300 roupies népalaises* (rs) par mois (23 euros), charges d’eau et d’électricité comprises. Les dépenses de base (nourriture, vêtements, santé...) sont en moyenne de 2.500 rs par mois (25 euros). Les frais de scolarité de sa soeur se montent à 10.000 rs par mois (100 euros) et ceux de votre filleul à 2.900 rs (29 euros). Tenzin Thinley était parrainé mais sa marraine a été contrainte d’interrompre son aide.
Les frais de scolarité de son frère sont heureusement couverts par son parrainage.

Le revenu de la famille repose sur le petit commerce ambulant de la mère, soit 6.500 rs (65 euros) par mois en moyenne. Même si on y ajoute 7.000 rs (70 euros) que représente le montant du parrainage de la soeur de votre filleul, ce revenu est tout insuffisant (surtout avec l’interruption du parrainage de Tenzin Thinley) pour assumer les dépenses quotidiennes et payer les frais relatifs aux études de votre filleul et de sa soeur. C’est pourquoi l’administration du camp a sollicité Solhimal de façon à trouver une nouvelle aide pour tenzin Thinley.

Votre parrainage qui sera entièrement versé à sa mère la déchargera d’un grand souci. Il permettra à Tenzin Thinley de poursuivre ses études supérieures dans de bonnes conditions.

Jeune homme honnête et travailleur, Tenzin Thinley a obtenu de bons résultats tout au long de sa scolarité secondaire. Sa matière préférée est l’anglais. Pendant son temps libre, il aime lire et jouer au basket. Il voudrait travailer dans le domaine social.

Vous correspondrez en anglais directement avec Tenzin Thinley
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 17/10/17