• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2016

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA

1ère partie


2ème partie


3ème partie


Diaporama réalisé par Patrice BEHRA, Président de SolHimal
10 jours à Basa dans la famille de ma filleule
BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Karma Dhondup, 9 ans, élève de la Manasarovar Academy
Karma Dhondup est un petit Tibétain de 9 ans qui vit avec sa famille dans le quartier de Bauddanath, à Katmandou, la capitale du Népal. Il est en classe IV (CM1) à l’école tibétaine Manasarovar Academy située dans le même quartier.

Ses grands parents paternels et maternels étaient des fermiers originaires du village de Lhokha, dans la province de l’U-Tsang au Tibet (actuelle Région Autonome du Tibet). Ils cultivaient de l’orge, du blé, des pommes de terre, … En 1959, suite à l’invasion chinoise du Tibet, ils prirent la route de l’exil. Après un difficile périple à travers l’Himalaya, les grands-parents paternels atteignirent le Népal et s’installèrent à Katmandou. Pour subvenir aux besoins de la famille, le frère aîné du père de Karma Dhondup trouva un emploi dans une manufacture de tapis. Hélas, quelques années après leur arrivée, le grand-père décéda.
Quant aux grands-parents maternels, il se réfugièrent tout d’abord au Sikkim, à l’extrême nord-est de l’Inde avant de s’installer quelques années plus tard au Népal.

Les parents de votre filleul se sont mariés en 2002. Ils ont tous les deux pu être scolarisés dans des écoles tibétaines en Inde jusqu’en classe VI (6ème) pour le père et classe V (CM2) pour la mère. Son père travaille depuis 2010 dans une manufacture de tapis où il est dessinateur. Il reproduit les motifs des tapis sur du papier millimétré afin que les tisserandes puissent les réaliser. Il travaillait dans une autre manufacture auparavant, mais une baisse des commandes avait contraint son précédent employeur à fermer son commerce. La mère de Karma Dhondup est femme au foyer et s’occupe de sa belle-mère et de votre filleul.

La famille de Karma Dhondup se compose de 5 personnes :
- Tsering Ngawang, son père, né en 1975,
- Dickey Lhamo, sa mère, née en 1981,
- Tenzin Tsering, sa sœur, née en 2003. Elle est en classe IX (3ème) à la Tibetan Home Foundation de Mussorie, au nord de l’Inde. Elle bénéficie d’un parrainage via Solhimal,
- Karma Dhondup, votre filleul, né le 4 février 2008. Il est en classe IV (CM1) à la Manasarovar Academy,
- Sonam Choedon, sa grand-mère paternelle, née en 1925.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé à l’exception de la grand-mère qui éprouve des difficultés à se déplacer et a subi il y a peu une opération aux yeux. Ils vivent dans un appartement de trois pièces sommairement meublées dont le loyer est de 8.600 roupies népalaises* par mois (86 euros) charges d’eau et d’électricité comprises. Les dépenses de base (vêtement, nourriture, santé...) sont en moyenne de 9.000 rs (90 euros). Les parents paient aussi 1.200 rs (12 euros) pour la cantine de votre filleul. Ses frais de scolarité étaient jusqu’à présents couverts par un parrainage mais son parrain a été contraint d’interrompre son aide il y a 3 mois. La soeur de Karma Dhondup bénéficie d’un parrainage mais il reste à ses parents à payer l’équivalent de 2.500 rs (25 euros) par mois pour ses déplacements à l’occasion des vacances.

Le seul salaire du père, 22.000rs (220 euros) mensuelles, permettait jusqu’à présent tant bien que mal à subvenir aux besoins quotidiens de toute la famille et à la scolarité de votre filleul mais l’interruption de son parrainage rend indispensable une nouvelle aide extérieure. Sans cela, Karma Dhondup ne pourra continuer sa scolarité à la Manasarovar Academy et devra intégrer une école publique népalaise de faible niveau. Le montant de votre parrainage sera versé directement à la Manasarovar Academy, déchargeant ainsi ses parents d’un grand souci.

Garçon calme et actif, Karma Dhondup obtient des résultats encourageants en classe. Il participe volontiers aux différentes activités organisées par l’école. Sa matière préférée est l’informatique. Pendant son temps libre il aime jouer au basket. Il dit vouloir devenir pompier plus tard.

Ne maîtrisant pas encore l’anglais, Karma Dhondup se fera aider dans sa correspondance avec vous par la directrice de l'école, Mad Tsultrim Sangmo, en attendant qu’il puisse le faire tout seul.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 26/09/17