• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2016

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA

1ère partie


2ème partie


3ème partie


Diaporama réalisé par Patrice BEHRA, Président de SolHimal
10 jours à Basa dans la famille de ma filleule
BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Tenzin Tsephel, garçon de 10 ans, élève de la Manasarovar Academy
Tenzin Tsephel est un petit Népalais d’origine tibétaine de 10 ans qui vit avec sa famille dans le quartier de Bauddanath à Katmandou, la capitale du Népal. Il est scolarisé en classe IV (CM1) à l'école tibétaine Manasarovar Academy située dans le même quartier ;

Son père est issu d’une famille de fermiers originaires de Yalwang, un village situé dans le district d’Humla. Le district d’Humla est situé à 440 km au nord/ouest de Katmandou près de la frontière tibétaine. C'est une région isolée et désespérément pauvre. Il n'y a ni routes ni moyens de communication, peu d'écoles, et des infrastructures de santé rudimentaires. Sa population est d’environ 45.000 habitants. Le plus pauvre des 75 districts népalais est un environnement unique et fragile. L'isolement et la pauvreté dans cette dure région montagneuse rendent très difficile la satisfaction des besoins alimentaires de ses habitants. Avec seulement 1% de terres cultivables et une activité économique traditionnelle qui se meurt, la population lutte pour sa survie. L'agriculture est l'activité principale bien qu'elle ne soit destinée qu'à la survie des familles et ne couvre en moyenne que 3 mois de besoins en nourriture. La région est très montagneuse avec des villages perchés de 1200 à 4100 m d'altitude et distants parfois de 4/5 jours de marche les uns des autres. 20 % des habitants de cette région sont d'origine tibétaine et le revenu annuel moyen par habitant est de 186 USD contre 240 pour le reste du pays.
En 1993, dans l’espoir d’une vie meilleure, la famille s’installa à Katmandou. Le père de Tenzin Tsephel fut scolarisé jusqu’en classe X (seconde) à l’école Mount Kailash. Il fut hélas contraint d’arrêter sa scolarité afin de travailler pour aider financièrement ses parents.

Les grands-parents maternels de Tenzin Tsephel étaient également fermiers et originaires du district de Gorkha, au nord du Népal. En 1980, ils s’installèrent à Katmandou, dans le quartier de Swoyambhu, où ils furent employés dans une manufacture de tapis. La mère de votre filleul a été scolarisée jusqu’en classe XII (terminale) à la Tibetan Home Foundation de Mussorie en Inde du nord.

Les parents de Tenzin Tsephel se marièrent en 2006. Son père tient actuellement un petit magasin de vêtements Sa mère travaille avec son mari.

La famille de Tenzin Tsephel se compose actuellement de 4 personnes :
- - Lhanam Dorjee Lama, son père, né en 1982,
- - Pemba Dolma Lama, sa mère, née en 1983,
- - Tenzin Tsephel, votre filleul, né le 12 mars 2007. Il est en classe IV (CM1) à la Manasarovar Academy,
- - Tenzin Kunga Lama, son petit frère, né en 2010. Il est en classe II (CE1) dans la même école.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé mais la mère de votre filleul a été atteinte de tuberculose à trois reprises dans le passé. De la même façon le frère de Tenzin Tsephel en a aussi souffert il y a deux ans. Tous deux semblent aujourd’hui guéris. Ils vivent dans un petit logement de 4 pièces dont une est occupée par le magasin. Le loyer, de 38.400 roupies népalaises* par mois (348 euros), charges d’eau et d’électricité comprises. Le loyer, est très élevé car la boutique est particulièrement bien située.
Les dépenses de base (nourriture, vêtements, santé) sont d’environ 8.500 rs par mois (85 euros). Les parents paient aussi 2.400 rs (24 euros) par mois pour la cantine de leurs deux fils. Les frais de scolarité de Tenzin Tsephel étaient jusqu’à présent couverts par un parrainage mais sa marraine a été contrainte d’interrompre son aide au début de l’année.

Le revenu de la famille est constitué des bénéfices générés par le magasin de vêtements, soit 50.000 rs (500 euros) par mois en moyenne. S’il permettait jusqu’à présent de subvenir à peu près aux besoins quotidiens de la famille, l’interruption du parrainage de Tenzin Tsephel remet en cause sa scolarisation, d’autant plus dans le cadre d’une forte augmentation des prix au Népal depuis quelques mois. Une nouvelle aide extérieure est indispensable pour que Tenzin Tsephel puisse poursuivre ses cours dans cette école tibétaine.

Votre parrainage qui sera versé directement à l’école déchargera les parents de votre filleul d’un grand souci.
Tenzin Tsephel est un jeune garçon calme, actif et malicieux. Il améliore sans cesse ses résultats en classe. Sa matière préférée est l’anglais. Il participe aussi beaucoup aux diverses activités organisées par l’école. Pendant son temps libre, il aime beaucoup jouer au football et faire du vélo. Il dit vouloir devenir pilote plus tard.

Ne maîtrisant pas encore l’anglais, Tenzin Tsephel se fera aider dans sa correspondance avec vous par la directrice de l'école, Mad Tsultrim Sangmo, en attendant qu’il puisse le faire tout seul.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 26/09/17