• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2016

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA

1ère partie


2ème partie


3ème partie


Diaporama réalisé par Patrice BEHRA, Président de SolHimal
10 jours à Basa dans la famille de ma filleule
BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Trepasang Tamang, nonne de 8 ans au monastère de Khari Gompa
Trepasang Tamang est une jeune Népalaise de 8 ans de l’ethnie Tamang* originaire de Gadhalung, un village du district de Rasuwa, au nord-ouest de Katmandou la capitale. Elle est entrée il y a peu au Khari Gompa, une nonnerie traditionnelle tibétaine au Népal, située dans le village de Thamo au pied de l’Everest, dans la région du Solukhumbu, à l’est du pays.

Les grands-parents sont originaires de Gadhalung. Ses grands-parents paternels travaillent le bamboo et l’osier, tressent des paniers, des toitures.. Ses grands-parents maternels sont des fermiers et éleveurs. Ses parents se sont mariés en 1997. Aucun d’eux n’a eu la chance de pouvoir bénéficier d’une scolarité. Son père est fermier : sur un terrain de 30 ares, il cultive des céréales (maïs et orge) et des légumes (pommes de terre, tomates, choux, carottes, petits-pois..). Il possède en outre quelques arbres fruitiers (pommiers et pêchers). La récolte assure à la famille son approvisionnement alimentaire pour la quasi-totalité de l’année. Sa mère est femme au foyer et aide son mari aux travaux agricoles. Ils élèvent par ailleurs 5 vaches, 22 chèvres et 2 moutons.

La famille de Trepasang Tamang se compose de 6 personnes :
- Gelung Tamang, son père, né en 1968,
- Lema Tamang, sa mère, née en 1967,
- Zanchoe Tamang, sa soeur aînée, née en 1997. Mariée, elle vit désormais avec sa propre famille,
- Yanchen Tamang, sa seconde soeur, née en 1999. Elle est scolarisée dans un établissement de la région,
- Purna Bahadur Tamang, son frère, né en 2001. Lui aussi étudie dans la région,
- Trepasang Tamang, votre filleule, née le 3 juin 2009. Elle est nonne au monastère de Khari Gompa.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé. Ils vivaient dans une maison traditionnelle sommairement meublée. Elle a malheureusement été entièrement détruite lors du séisme du 25 avril 2015. Il a emporté la quasi totalité des biens de la famille. C’est quelques mois après que le père de votre filleule, soucieux de l’éloigner des difficultès rencontrées, lui a fait intégrer le monastère.

Les parents de votre filleule ont heureusement reçu une aide du gouvernement népalais et d’associations humanitaires internationales pour reconstruire leur maison. Seule l’électricité est à leur charge, soit 300 roupies népalaises** (3 euros) par mois. Les dépenses courantes (alimentation, habillement, santé..) se montent à 4.300 rs (43 euros) mensuelles, auxquelles s’ajoutent 3.000 rs (30 euros) de frais de scolarité pour le frère et la soeur de Trepasang Tamang. Le revenu de la famille est constitué de la vente de lait et de quelques têtes de bétail, soit 8.500 rs (85 euros) par mois en moyenne. Il permet à peine de subvenir aux besoins essentiels de la famille.

Depuis son entrée au monastère, outre les matières générales, Trepasang Tamang s’initie aux rituels et étudie les textes fondamentaux de la philosophie bouddhiste. Confiante, elle s’épanouit au sein d’une communauté dont elle est une des plus jeunes. Elle apprécie en particulier l’étude du tibétain et de l’anglais. Son objectif est d’approfondir l’étude de la philosophie bouddhiste et devenir une vraie religieuse.

Les nonnes résident la plupart de temps à la nonnerie sauf pendant deux mois de l’année, les 2 mois les plus froids, où elles se rendent à Katmandou ainsi que dans le sud de l’Inde pour effectuer des pèlerinages et pour suivre les enseignements dispensés par des grands maîtres.

Votre parrainage sera versé au Khari Gonpa pour les besoins personnels de Trepasang Tamang et pour le fonctionnement général de la nonnerie : amélioration des repas, achat des vêtements, médicaments et couvertures pour les nonnes.

Ne maîtrisant pas l’anglais, vous recevrez des nouvelles de votre filleule par l’intermédiaire du responsable parrainage de la nonnerie avec qui vous pourrez correspondre par email
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 18/07/17