• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2016

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN

Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA

1ère partie


2ème partie


3ème partie


Diaporama réalisé par Patrice BEHRA, Président de SolHimal
10 jours à Basa dans la famille de ma filleule
BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Ramji Basnet, étudiant dans le Solukhumbu
Ramji Basnet est un jeune Népalais de 18 ans qui vit avec sa famille à Basa, un village situé au Nord-est du Népal dans la zone de Sagarmatha, dans le district montagneux du Solukhumbu. Il vient de terminer la classe X (2de) à l’Himalaya Secondary School de Khatsap, un bourg voisin.

Pour se rendre à Basa, il faut prendre un bus à Katmandou qui mettra une journée pour se rendre à Jiri où la route carrossable se termine. Il faut ensuite marcher pendant 5 à 6 jours. Il est également possible de prendre un petit avion sur une ligne intérieure Katmandou-Phaplu, et 12 heures de marche sont ensuite nécessaires pour rejoindre son village.

Ses grands-parents paternels et maternels, des fermiers, sont originaires de Basa. Ses parents se sont mariés en 1985. Tous deux ont eu la chance de pouvoir être scolarisés jusqu’en classe X (2de). Son père est fermier : sur un terrain de 15 ares, il cultive des céréales (blé, maïs, millet), des légumes (pommes de terre, épinards, courges...) et quelques arbres fruitiers (poiriers et pêchers). La récolte permet à la famille d’être autosuffisante pour son alimentation. Sa mère aide son mari aux travaux agricoles. Ils possèdent en outre 2 boeufs, 1 vache, 3 chèvres et quelques poules.

La famille de Ramji Basnet se compose de 6 personnes :
- Purna Bahadur Basnet, son père né en 1957,
- Purni, Maya Basnet, sa mère née en 1968,
- Santosh Basnet, son frère aîné, né en 1990. Il termine une licence de sciences de l’éducation au Pashupati Mulitple College de Katmandou, Il bénéficie d’un parrainage via Solhimal,
- Rabin Basnet, son deuxième frère, né en 1993. Il est en licence au Solukhumbu Multiple College de Salleri (le chef lieu du district),
- Ramji Basnet, votre filleul, né le 17 mars 1999. Il est en classe XI (1ère) à l’Himalaya Secondary School de Khastap,
- Lalimaya Basnet, sa grand-mère, née en 1936.

Si les enfants de la famille jouissent d’une bonne santé, ce n’est pas le cas du père dont la vue diminue de jour en jour et de la mère qui souffre de problèmes gastriques. Ils vivent dans une maison traditionnelle sommairement meublée. La maison leur appartenant, seule l’électricité est à leur charge, soit 300 roupies népalaises* par mois (3 euros). Les dépenses essentielles (nourriture, vêtement, santé...) s’élèvent à 3.000 rs (30 euros) auxquelles s’ajoutent 2.200 rs (22 euros) de frais de scolarité pour votre filleul et son deuxième frère. Ramji Basnet était parrainé jusqu’en fin d’année dernière mais son parrain a été contraint d’interrompre son aide.

Le revenu de la famille est constitué de ce que rapporte la vente de quelques denrées agricoles, soit guère que 500 rs (5 euros) par mois en moyenne. Ce revenu, d’autant plus avec l’interruption du parrainage de Rami Basnet, est tout à fait insuffisant pour couvrir les besoins de base de la famille et payer les frais de scolarité de votre filleul.

Votre parrainage sera remis aux parents de Ramji Basnet et les déchargera d’un grand souci. Il lui permettra d’envisager la poursuite de ses études dans de bonnes conditions.

Vous correspondrez avec Ramji Basnet en anglais par l’intermédiaire des responsables de Basa Foundation
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 24/03/17