• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2016

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN

Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA

1ère partie


2ème partie


3ème partie


Diaporama réalisé par Patrice BEHRA, Président de SolHimal
10 jours à Basa dans la famille de ma filleule
BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Karma Tsewang Yeshi, Tibétain de 3 ans près de Pokhara
Karma Tsewang Yeshi est un jeune Tibétain de 13 ans qui vit avec sa famille dans le camp de réfugiés tibétains de Tashi Palkhiel situé à 10 kms de Pokhara, la seconde ville du Népal et à 200 kms de Katmandou, la capitale. Il est scolarisé en classe V à l’école Mount Kailash du camp.

Ses grands-parents paternels, des fermiers semi-nomades, sont originaires du village de Tsangpa dans le district de Ngari de la province de l’U-Tsang (actuelle région Autonome du Tibet). En 1959, suite à l'invasion chinoise et la terrible répression qui s'ensuivit, son grand-père et son arrière grand-père prirent la route de l'exil. Après un difficile périple à travers l'Himalaya, ils arrivèrent au Mustang, un ancien royaume de culture tibétaine, au nord du Népal, y travaillant comme ouvriers agricoles.
Ses grands-parents maternels sont népalais, originaires de Katmandou, où est née la mère de Karma Tsewang Yeshi. Ils y tenaient un petit restaurant.

Ses parents se sont mariés en 1995. Tous deux ont pu bénéficier d’un début de scolarité jusqu’en classe VIII (4ème). Ils se sont connus à Katmandou puis sont venus vivre dans la maison familiale du père de votre filleul.
Ce dernier fait du commerce de souvenirs durant la saison touristique sur la route des treks. Il est aussi actif en tant que volontaire dans les activités sociales du camp. Sa mère est femme au foyer.

La famille de Karma Tsewang Yeshi se compose de 4 personnes :
- Tsering Gyamtso, son père, né en 1971,
- Migmar Dolma, sa mère, née en 1971,
- Karma Tashi Choegyal, son frère, né en 1995. Il est en 3ème année de licence de sciences sociales au Time International College de Katmandou. Il bénéficie d’un parrainage via Solhimal,
- Karma Tsewang Yeshi, votre filleul, né le 21 mats 2004. Il termine sa classe V (CM1) à l’école Mount Kailash du camp,

Tous les membres de la famille sont en bonne santé à l’exception du père qu’un état de faiblesse général oblige à suivre un traitement régulier depuis deux ans. Ils habitent au sein du camp dans un modeste logement de deux pièces sommairement meublées. Seule l’électricité est à leur charge, soit 200 roupies népalaises* par mois (2 euros). Les dépenses de base (nourriture, vêtements, santé…) sont de 7.500 rs par mois (75 euros). Les frais de scolarité de votre filleul sont de 400 rs (4 euros) et ceux de son frère de 3.000 rs (30 euros). Karma Tsewang Yeshi était parrainé jusqu’en fin d’année dernière mais sa marraine a été contrainte d’interrompre son aide.

Le revenu de la famille provient de la vente de souvenirs que réalise le père, soit 5.000 rs (50 euros) par mois en moyenne. Même si on y ajoute les 3.000 rs (30 euros) du parrainage du frère de votre filleul, ce revenu est tout à fait insuffisant pour subvenir correctement aux besoins élémentaires de toute la famille et payer les frais de scolarité de Karma Tsewang Yeshi. Ils sont minimes pour l’instant mais vont augmenter lorsqu’il entrera dans le cycle secondaire et devra intégrer une école à Pokhara.

Grâce à votre parrainage, Karma Tsewang Yeshi pourra envisager la suite de ses études dans de bonnes conditions.

Doté d’un bon caractère, respectueux, Karma Tsewang Yeshi obtient de bons résultats à l’école même si ses professeurs disent de lui qu’il est parfois un peu rêveur : il s’est ainsi classé 8ème sur 18 lors des dernières évaluations. Sa matière préférée est l’anglais. Il manifeste aussi des dispositions pour le dessin. Après les cours, il aime jouer au football. Il dit vouloir devenir enseignant plus tard.

Vous pourrez correspondre en anglais avec Karma Tsewang Yeshi par l’intermédiaire de Mr Tashi Norbu, secrétaire parrainage du camp de Tashi Palkhiel
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 20/02/17