• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
L'école de Thuman - Népal

Chantier fin Novembre 2016

Rangwang Dronme

Découvrez notre magazine
en ligne.

Témoignage séisme au Népal
DHORPATAN

Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

BASA

1ère partie


2ème partie


3ème partie


Diaporama réalisé par Patrice BEHRA, Président de SolHimal
10 jours à Basa dans la famille de ma filleule
BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Edith Groshenny


Diaporama réalisé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal
Retour vers ma famille Népalaise, rencontre des filleul(le)s des ami(e)s, distribution des cadeaux pour les enfants de la part de leur parrain/marraine respectif et distribution d'argent , bénéfice de ventes faites pour les parrainages et l'aide aux villageois selon les besoins des plus démunis.
 
Rss Pemba Wangdhak Lama, Népalais de 7 ans, dans le Langtang
Pemba Wangdhak Lama est un petit Népalais de 7 ans dont la famille vit à Tatopani, un village tamang* situé dans le district de Rasuwa dans le parc national du Langtang, à environ 150 kilomètres au nord de Katmandou, la capitale du Népal et à proximité de la frontière tibétaine.

Le Langtang est resté à l’écart des grandes vagues de tourisme en raison de sa situation géostratégique non loin de la frontière tibétaine. Jusqu’en 2012, il fallait 2 jours pour s’y rendre depuis Katmandou. En 2012, le gouvernement népalais a construit une piste depuis le Tibet jusqu’au gros bourg de Shabru Besi et il y a désormais des bus qui peuvent faire le trajet Kathmandu-Sharbu Besi- Timuré en 1 jour. Le village de Tatopani se trouve à 5 heures de marche de Shabru Besi.

Par ailleurs, depuis 2013, un grand projet hydroélectrique, mis en place par une compagnie privée népalaise et réalisé par des travailleurs chinois, est en construction dans cette région. Ce projet devrait être terminé d’ici 8 ans. Il doit permettre d’amener l’eau de 2 torrents jusqu’à Tatopani où se trouve la centrale, grâce à un tunnel de 6 km de long percé dans la montagne.

Ses grands-parents paternels et maternels sont des fermiers originaires de Tatopani.

Ses parents se sont mariés en 1989. Aucun d’eux n’a eu la chance de pourvoir bénéficier d’une scolarité. Son père est fermier : sur un petit terrain de 8 ares, il cultive des céréales (maïs, orge) et des légumes (petits-pois, épinards, pommes de terre...). La récolte assure à la famille sa subsistance pour 6 mois environ. Le père célèbre aussi à l’occasion des offices religieux dans les familles. Sa mère s’occupe de son foyer et aide son mari aux travaux agricoles. Ils possèdent en outre 2 vaches et quelques poules.

La famille de Pemba Wangdhak Lama se compose de 7 personnes :
- Saila Lama, son père, né en 1960,
- Chemo Lama, sa mère, née en 1966,
- Passang Bhuti Lama, sa soeur aînée, née en 1991. Elle travaille au Koweit,
- Santi Lama, sa seconde soeur, née en 1996. Elle est mariée et vit avec sa famille,
- Ngawang Namgyal Lama, son frère, né en 2002. Il est moine au monastère de Kopan à Katmandou,
- Tenzin Guyrmey Lama, son deuxième frère, né en 2004. Lui aussi vit dans un monastère, celui de Sheto,
- Pemba Wangdhak Lama, votre filleul, né en 2009. Il est pensionnaire en classe II (CE1) à la Shree Nepal Lower Secondary School de Timure.

Tous les membres de la famille sont en bonne santé. Jusqu’au 25 avril 2015, date du tremblement de terre qui a ravagé une partie du Népal (et en particulier le Langtang), ils vivaient dans une maisonnette en pierre et en bois. Leur maison est maintenant détruite et le peu de biens qu’ils possédaient est sous les décombres. La famille a trouvé pour le moment refuge dans une cabane en tôle et contreplaqué. Seule l’électricité est à leur charge, soit 200 roupies népalaises** par mois (20 euros). Les dépenses essentielles (nourriture, vêtement, santé..) se montent à 3.200 rs (32 euros) mensuelles. Les frais de scolarité de votre filleul sont de 2.500 rs (25 euros).

Le seul revenu de la famille est ce que gagne le père dans son activité agricole, soit 5.000 rs (50 euros) par mois en moyenne. Même si on y ajoute les 1.000 rs (10 euros) qu’il rapporte en célébrant des offices, ce revenu est insuffisant pour subvenir aux besoins essentiels de toute la famille et payer les frais de scolarité de votre filleul.

Votre parrainage sera d’une très grande aide pour les parents de votre filleul. Elle permettra à Pemba Wangdhak Lama de poursuivre sa scolarité dans de bonnes conditions.

Votre parrainage sera versé directement au pensionnat de Timure où votre filleul réside. La construction du pensionnat a été terminée en 2013 : il permet d’accueillir les enfants des villages isolés et de leur éviter ainsi des trajets longs et pénibles et leur donne accès à une meilleure hygiène de vie, une nourriture correcte et un suivi scolaire.

Mignon petit garçon, un peu timide, Pemba Wangdhak Lama obtient des résultats encourageants en classe. Ses matières préférées sont le népalais et le tibétain. Il passe aussi beaucoup de temps à dessiner.

Vous correspondrez en anglais avec votre filleul par l’intermédiaire du responsable du bureau Solhimal de Katmandou.
 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 25/01/17