• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Dolpo 2017

Trek au Dolpo 2017



Kaigaon - Dolpo 2017

Basa 2017

Un beau document proposé par Edith Groshenny, marraine de SolHimal.


Retour au Népal - février/mars 2017

DHORPATAN


Diaporama chantier solidaire cueillette des plantes à Dhorpatan septembre/octobre 2015

L'école de Thuman - Népal

Présentation du projet
et début du chantier



Reconstruction de l'école de Thuman



La nouvelle école de Thuman

BASA


Diaporama réalisé par Marie Christine PACHOD, marraine, sur le Népal 7 mois après le séisme et sur son séjour à Basa
Témoignage séisme au Népal
Image aléatoire
Galerie

La crise sanitaire que nous vivons fragilise beaucoup d’associations humanitaires
et rend très difficile la poursuite de leurs activités.



SolHimal, grâce à l’implantation de son bureau au Népal, de ses différents partenaires en Inde et de son bureau à Strasbourg peut mettre à votre disposition ses compétences pour la gestion de vos parrainages tout en vous laissant, si vous le souhaitez, maîtres de l’organisation avec vos partenaires.
Nous aurons à cœur de répondre à vos attentes.

N’hésitez pas à nous contacter si vous ne souhaitez plus continuer vos actions plutôt que d’arrêter, ce qui serait pénalisant pour les personnes que vous aidez.

Contactez le responsable parrainages de SolHimal au 03 88 27 33 00 ou par courriel : parrainages@solhimal.org
 
 
Rss déplacement du village de DHEY vers son nouveau site THANGCHUNG

le déplacement du village de DHEY à TCHANGCHUNG
haut Mustang - Népal


en conséquence du réchauffement climatique




Diaporama sur ce changement de lieu de vie Vous pouvez visionner le diaporama sur notre site depuis ce lien : http://solhimal.org/phpboost/news/news.php?id=219



La diminution constante depuis plus de 12 ans des ressources en eau liée au réchauffement climatique a eu des conséquences désastreuses pour le village de DHYE situé à 3900m d’altitude dans le Haut Mustang,

En effet, le réchauffement climatique qui entraîne une baisse de plus en plus importante de l’eau provenant de la fonte des glaciers a rendu plus de 60% des terres impropres à la culture, principal revenu des villageois, obligés maintenant de quitter leur village pour trouver un autre moyen de subsistance.

L’eau de la rivière en contrebas ne pouvait être transportée jusqu’à DHYE car la topographie et les moyens techniques ne s’y prêtaient pas.
Pour que le village ne meurt pas, il fallait donc l’implanter ailleurs et c’est la solution qui a été retenue par les villageois, une solution audacieuse qui demande aux familles du village un engagement sans faille.
Le nouveau site THANGCHUNG (3400m) à 40km de DHYE, près d’une rivière, va permettre aux villageois d’éviter l’exode, de faire revivre leur village, de continuer à vivre du travail de la terre, de rouvrir l’école, de développer la culture d’arbres fruitiers et de produire de l’électricité dans une perspective de développement durable.

Le projet a démarré en 2008 avec l’accord des autorités népalaises pour le déplacement du village. En 2009, les premières plantations de pommiers avec les murs protection contre les animaux sauvages : moutons bleus, lapins, daims, chacals… et les canaux d’irrigation ont été réalisés. Les plantations de pommiers ont continué jusqu’en 2018 pour atteindre 8000 arbres et 1,3 tonne de pommes a été récoltée en 2018.

Précisons qu’il existe au sein de ce village une cohésion remarquable et une volonté farouche de rester des paysans dans leur région contrairement à d’autres qui auraient choisi de s’installer à Kathmandu.
Pour faire revivre le village, le comité du village organise régulièrement des chantiers d’aménagement auquel chaque famille est tenue de participer sous peine d’exclusion.

Pour notre part, nous nous sommes engagés à la construction de l’école de Tchangchung même si la situation actuelle ne permet pas d’optimiser et de respecter le calendrier qui était fixé par le comité du village.

Depuis le lancement de notre projet, nous avons déjà collecté 8.500€ et chaque action est important pour compenser nos pertes financières conséquentes du fait de cette crise sanitaire qui dure depuis plus d’un an. Grâce à des actions solidaires par nos équipes à Kaysersberg, Haguenau nous devrions avoir presque 11.000€ auxquels viendra s’ajouter le bénéfice des repas des 12 et 13/03 dernier à Strasbourg.

 
 
 
Aucune note
Ecrit par: SolHimal Le: 16/03/21